• RSS feed
  • Facebook
 

Nouvelles

HERACLES : un retour aux sources

Une décennie vient de s’écouler depuis « La déclaration de Québec » qui marqua l’acte de naissance du Forum mondial HERACLES, lors du congrès mondial de la Fédération internationale des professeurs de français (FIPF), à Québec en 2008. Pour fêter son 10ème anniversaire, HERACLES a donc choisi de revenir sur ses terres natales, au Québec, pour y tenir son Forum mondial dont le thème sera «10 ans de recherche, d’action et d’innovation au service de la francophonie universitaire». L’événement aura lieu du 16 au 19 mai 2018 à l’Université de Montréal. Il est organisé par Langues Canada et l’Université de Montréal. La date limite d’envoi des résumés d’intervention est fixée au 30 janvier 2018. Détails.

Nouvelles publications

Les presses de l’Université de Montréal viennent de publier deux ouvrages portant sur Germaine Guèvremont. Ses auteurs sont Lori Saint-Martin, membre du Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises (CRILCQ) à l’UQAM et membre du conseil d’administration de l’AIEQ et David Décarie, professeur à l’Université de Moncton et spécialiste de la littérature française du XXe siècle. Détails.

Appel à candidatures

L’appel à candidatures pour le Programme de mobilité des chercheurs dans les Amériques est présentement en cours. Ce programme du Centre de la francophonie des Amériques vise à promouvoir la recherche en français et à favoriser la coopération entre les scientifiques des Amériques et les communautés francophones des Amériques. Les candidates et candidats intéressés à déposer un dossier ont jusqu’au 15 janvier 2018 pour le faire. Détails

 

Poste à l’Université McGill

Le Centre d’enseignement du français (CEF) de l’Université McGill sollicite des candidatures pour un poste de Faculty Lecturer (sans titularisation) en français langue seconde. Ce poste de 3 ans est renouvelable et  mène à un engagement à durée illimitée après 6 ans.

Les candidats doivent détenir un diplôme de maîtrise en didactique des langues ou en linguistique ou l’équivalent. Une parfaite maîtrise du français, une bonne connaissance de l’anglais ainsi qu’une bonne connaissance des cultures d’expression française sont exigées. Les candidats possèdent une solide expérience en enseignement du français langue seconde au niveau post-secondaire et en enseignement des langues assisté par ordinateur. Détails

Expo67 à Londres : une réussite !

Organisé par Craig Moyes (Centre for Quebec and French-Canadian Studies, University of London) et Steven Palmer (History, University of Windsor), le symposium interdisciplinaire «Staging Canada at Expo67: Nationalism in the Crucible of Globalization» a eu lieu du 1er au 4 novembre à Londres (R-U). Les deux premières journées se sont déroulées en dehors des enceintes universitaires, au cinéma/restaurant The Institute of Light à Hackney, où grâce à la participation de la Cinémathèque québécoise et au soutien de l’AIEQ, le public a eu droit à un mini-festival de films québécois de l’année 1967 (J. Godbout, M. Brault, M. Régnier, G. Groulx, G. Dufaux, M. Mitchell, W. Dunn, et. al.), une table ronde sur le Pavillon de la Jeunesse (Caroline Martel et Denis Chouinard, avec deux “anciens jeunes” de l’Expo, Yves Laferrière et Monique Simard), une conférence d’honneur sur la culture populaire de 1967 délivrée par Jean-Philippe Warren, et la première britannique du récent film de Guylaine Maroist, «Expo67: Mission Impossible». En soirée, des réceptions ont mis en vedette la musique de 1967, jouée par Jessica Pruneau, Martin Aubin et Ron Leary.

Les deux journées suivantes ont été consacrées à un colloque savant, tenu à Senate House, Université de Londres (journée 3) et à King’s College London (journée 4), où des spécialistes venus du Royaume-Uni, du Canada, des États-Unis et d’Australie se sont penchés sur le phénomène de l’Expo67 dans un contexte résolument pluridisciplinaire.

Deux évènements exceptionnels ont clôturé le symposium : d’abord à l’Old Anatomy Theatre de King’s College, où Gilda Stillbäck et Sandra Abouav ont interprété une nouvelle création théâtrale pour accompagner le film de Robert Cordier, «Miracles de la médecine moderne» (originellement tourné pour le «Medithéâtre» dans le pavillon «L’Homme et la santé») ; ensuite au British Film Institute, où s’est déroulé un programme spécial de films expérimentaux de (et sur) l’Expo. Robert Cordier était l’invité d’honneur à ces deux évènements. Programme complet.

Jocelyn Létourneau à Londres

Professeur d’histoire du Québec contemporain à l’Université Laval, Jocelyn Létourneau  revient de Londres où il a participé au colloque «Staging Canada at Expo6 », organisé par Craig Moyes (King’s College London) et Steven Palmer (University of Windsor), du 1er au 4 novembre dernier.

Rappelons que l’AIEQ a contribué à l’événement en assumant les frais de transport de trois de ses membres : Jocelyn Létourneau, Jean-Philippe Warren (Université Concordia) et Caroline Martel (Université Concordia).

C’est en des termes très élogieux que M. Létourneau rend compte de sa participation au colloque : «Ce fut l’une des manifestations académiques les plus extraordinaires auxquelles j’ai assisté. Mariant les mots, la musique, les images et les performances, l’événement nous a permis de nous retremper dans l’atmosphère d’Expo67. J’ai beaucoup appris, ressenti et partagé durant les quatre journées et soirées qu’a duré le colloque».

Lors de son séjour à Londres, M. Létourneau a également pris part à une table ronde organisée par Tony McCulloch, directeur du programme d’études canadiennes à l’Institute for the Study of the Americas (Institute for Advanced Study, University of London). La table ronde portait sur le thème d’un article que M. Létourneau s’apprête à publier dans le London Journal of Canadian Studies : «Silent Revolution. The Transformation of the Québécois Identity». Autour de la table se trouvaient Damien-Claude Bélanger (Université d’Ottawa), James Kennedy (directeur du Centre d’études canadiennes de l’Université d’Édimbourg), Craig Moyes (King’s College et membre de l’AIEQ) et Leigh Oakes (Queen Mary’s University et membre de l’AIEQ). Une trentaine de personnes ont assisté à l’événement, parmi lesquelles M. John Anthony Coleman, nouveau délégué général du Québec à Londres; il s’agissait de sa première sortie publique. La présence du délégué a honoré l’assemblée, qui remplissait la salle à pleine capacité.

Toujours à Londres, M. Létourneau, avec Arthur Chapman (IoE/UCL) et Pat Gordon-Smith (LJE), a procédé au bilan du dernier numéro du London Journal of Education, que publie University College London. Messieurs Chapman et Létourneau ont été les responsables scientifiques de ce numéro intitulé «Negotiating the Nation: Young People, National Narratives and History Education», projet lancé lors du long séjour de Jocelyn Létourneau dans la capitale britannique, du 1er septembre 2015 au 4 janvier 2016, en tant que Visiting Research Associate à l’Institut d’éducation de UCL.

Last but not least (!) : à l’invitation d’Alan Hallsworth, actuel président de la British Association of Canadian Studies, M. Létourneau a participé à l’événement «Battle of Ideas», qui s’est déroulé au Barbican Center le dimanche 29 octobre. L’atelier auquel le professeur Létourneau a participé avait pour thème «Trudeau’s Canada: a liberal nirvana?». Bien que son nom ne figure pas au programme de l’événement, M. Létourneau a pris la parole durant la période d’échanges.

Bref, un programme d’activités très riche qui a certes contribué à approfondir les connaissances sur le Québec dans la capitale britannique !

Colloque «Les français d’ici»

Le colloque Les français d’ici revient à Montréal, à l’Université Concordia, pour sa septième édition qui se déroulera du 23 au 25 mai 2018. Ce colloque bisannuel offre aux chercheurs, professeurs ou étudiants qui s’intéressent aux variétés de français et aux francophonies nord-américaines l’occasion de partager leurs travaux et leurs réflexions en la matière, quelles que soient leurs approches théoriques et méthodologiques. La date limite de dépôt d’une proposition est le 15 décembre. Détails.

Professeur étranger au Brésil

L’institut des arts et lettres de l’Université fédérale de Rio Grande (FURG) est à la recherche de candidates ou de candidats pour occuper le poste de «professeur visitant étranger» dans le domaine de la littérature. Le candidat ou la candidate doit provenir des champs d’études suivants : écriture féminine; littérature, histoire et mémoire littéraire; littérature Sud-Rio-Grandine. Version complète de l’offre.

Page 2 sur 24123...Last »