• RSS feed
  • Facebook
 

Nouvelles

Je suis Île/I am Turtle

Colloque « ’’Je suis Île’’/’’I am Turtle’’ Quelle(s) place(s) pour les représentations artistiques, culturelles et identitaires autochtones dans l’espace urbain ? », 5, 6 et 7 octobre, Université de Montréal

Dans une visée de décolonisation des relations entre Autochtones et Allochtones, les organisateurs de ce colloque proposent un espace multiforme d’échanges critiques afin d’étudier ces dynamiques d’absences, de (ré)inscriptions et de (ré)appropriations actives des espaces urbains, institutionnels et immatériels. Les communications pourront être prononcées en français, en anglais ou dans une langue autochtone. Elles peuvent être académiques ou performatives. La date limite pour le dépôt des propositions est le 1er mars.

« ’’Je suis Île’’/’’I am Turtle’’ Quelle(s) place(s) pour les représentations artistiques, culturelles et identitaires autochtones dans l’espace urbain ? »

Un temps de réconciliation ?

« Un temps de réconciliation ? » : Table ronde organisée par Myra Bloom, mai 2027, Toronto

Cette table ronde, organisée par Myra Bloom (Université de Toronto), à l’occasion de la conférence annuelle de l’Association des littératures canadiennes et québécoises/The Association for Canadien and Québec Literatures, portera sur des engagements littéraires avec le concept de « réconciliation ». Cette rhétorique joue un rôle important dans de multiples domaines du discours politique canadien contemporain. Les propositions de communication doivent être acheminées à Myra Bloom, membre de l’AIEQ, au plus tard le 15 février.

Colloque pour jeunes chercheurs

Nous vous rappelons qu’il est encore temps de soumettre vos propositions de communication pour le colloque des jeunes chercheurs en études québécoises (hors Québec) qui se tiendra le 8 mai à l’Université McGill, dans le cadre du congrès de l’Acfas. Celles-ci sont attendues au plus tard le 10 février. Par ailleurs, les membres qui souhaitent bénéficier d’un soutien financier pour la participation à un colloque, l’organisation d’un colloque, la distribution d’un ouvrage portant sur le Québec et l’enrichissement d’un cours sur le Québec ont jusqu’au 10 février pour soumettre une demande. Finalement, nous avons prolongé au 6 février la date limite pour le dépôt des candidatures pour la Bourse pour les étudiants américains AIEQ/ACQS. Les informations concernant ces bourses et appels à projets sont disponibles dans notre site.

Solidarité 29 janvier 2017

L’équipe de l’AIEQ tient à exprimer sa profonde tristesse à la suite de la tragédie survenue à la Grande mosquée de Québec, le 29 janvier. Le dialogue et l’ouverture à l’autre demeurent le meilleur rempart contre la haine et la terreur. Nos pensées accompagnent les proches des victimes ainsi que les communautés musulmanes au Québec et ailleurs dans le monde.

Bien-être en ville…

«Bien-être en ville : espaces urbains, langues, cultures et sociétés»

Les actes du colloque «Bien-être en ville : espaces urbains, langues, cultures et sociétés», sous la direction de Paola Puccini et d’Isabelle Kirouac Massicotte, s’inscrivent dans le cadre des activités de recherche du Centre interuniversitaire d’études québécoises (CISQ) qui a son siège administratif au Département de Langues, Littératures et Cultures modernes de l’Université de Bologne. Grâce à la collaboration des universités membres telles que Bari, Florence, Gênes, Milan, Rome, Trente, Trieste, Turin et Venise, le Centre organise tous les deux ans un colloque sur l’un des aspects de la culture québécoise. En réfléchissant à la thématique de ce colloque, le Centre tenait d’abord à réunir un réseau interdisciplinaire et à susciter un dialogue entre le Québec et l’Italie. En adoptant des perspectives diverses, issues de différentes disciplines (linguistique, traductologie, analyse du discours, littérature, sociologie, urbanisme, étude du paysage, géographie, histoire, etc.) et en s’inspirant d’approches théoriques actuelles, les participants se sont penchés sur le thème du bien-être en ville. Il s’agissait de tracer le portrait d’une ville dont l’intelligence dépend non seulement de sa capacité à mettre en oeuvre des infrastructures efficaces et durables pour améliorer le confort des citoyens, mais aussi, et surtout de son aptitude à replacer l’individu au centre du tissu urbain.

Colloque en littérature canadienne comparée

15e Colloque des étudiantes et étudiants des cycles supérieurs en Littérature canadienne comparée de l’Université de Sherbrooke, en partenariat avec l’Université Laval, Morrin Centre, Québec, 23 et 24 mars

Ce colloque sera propice aux échanges entre jeunes chercheurs intéressés à la littérature canadienne comparée et à la traductologie. Les étudiants des cycles supérieurs de différents horizons (littérature comparée, littérature anglaise/canadienne/française/québécoise, traductologie, études autochtones, études cinématographiques, histoire, etc.) sont invités à soumettre leur proposition de communication avant le 25 février. Les propositions des étudiantes et étudiants du premier cycle sont aussi les bienvenues et seront évaluées selon la qualité et l’originalité de leur démarche.

Bourses de séjours de recherche

Bourses de séjour de recherche pour les chercheurs de l’extérieur du Québec de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ)

Dans le cadre du Programme de soutien à la recherche, Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) et la Fondation de BAnQ offrent trois bourses de 2500 $ chacune aux chercheurs résidant à l’extérieur du Québec qui souhaitent mener une recherche sur un aspect ou sur une composante des fonds d’archives et des collections patrimoniales de l’institution. Le concours se termine le 1er mars.

Échanges Québec et Haïti

Échanges d’écrivains et de bédéistes entre le Québec et Haïti

En plus d’accueillir chaque année un écrivain haïtien à Montréal, le programme de résidences artistiques du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ), dont l’Union des écrivaines et des écrivains québécois (L’UNEQ) est fière partenaire, permet à un écrivain ou un bédéiste québécois de réaliser une résidence de six semaines à la Maison des écrivains Georges-Anglade, à Port-au-Prince. L’écrivain ou le bédéiste en résidence sera accueilli et accompagné par le Centre PEN Haïti, dont les bureaux se situent également dans la Maison Georges-Anglade. La date limite de dépôt des candidatures est le 15 février.
Page 15 sur 24« First...141516...Last »