• RSS feed
  • Facebook
 

Nouvelles

@nalyses : appel à contributions

Créée en janvier 2006 au département de français de l’Université d’Ottawa, la revue @nalyses publie des études universitaires qui, par leur problématique ou leur approche, visent à renouveler le discours critique dans le domaine des littératures de langue française et à étendre le champ des connaissances. Alliant les avantages du numérique en réseau avec les exigences scientifiques des revues imprimées, @nalyses veut répondre aux attentes et aux besoins des professeurs et étudiants en facilitant la diffusion de la recherche en études littéraires.

Le prochain dossier aura pour titre «Portraits de la relève dans les littératures francophones du Canada : essai de définition et enjeux».

Considérant le flou terminologique entourant la notion de relève et la rareté des études fouillées sur le sujet, ce dossier propose de poser les principales balises pour une définition de ce que sont les relèves au Canada francophone, mais aussi dʼaborder de front leurs enjeux dans toute leur complexité.

Les propositions accompagnées d’une courte notice biobibliographique doivent être soumis avant le 15 août 2018. Les articles doivent être rédigés en suivant le protocole de la revue @nalyses.

Poste de Faculty Lecturer à McGill

Le Centre d’enseignement du français (CEF) de la Faculté des arts de l’Université McGill sollicite des candidatures pour un poste de Faculty Lecturer non titularisable en français langue seconde. Ce poste est d’une durée de deux ans, renouvelable. La durée totale du contrat est de cinq ans. La date d’entrée en fonction est le 1er août 2018. L’échéance pour soumettre un dossier de candidature est le 8 juillet 2018. Détails.

 

 

Appel à contributions

La Revue nordique des études francophones a pour objectif d´établir un dialogue scientifique entre les chercheurs des pays scandinaves et nordiques travaillant sur les études francophones. La revue accueille également des contributions internationales portant sur la réception littéraire dans les pays nordiques en insistant notamment sur la relation entre littérature francophone et World-Literature d’un point de vue nordique. En fait, elle abrite des contributions littéraires et culturelles sur la diversité du monde francophone.

Le prochain numéro de cette revue aura pour titre «Contribution à une nouvelle histoire de la littérature mondiale: le rôle des littératures francophones en situation diglossique».

L’objectif de ce numéro thématique est de réfléchir aux manières dont cette littérature de langue française en situation diglossique peut épouser le concept de littérature mondiale. La problématique liée à la littérature mondiale a été largement débattue depuis le début des années 2000, mais elle reste prise encore dans une perspective occidentale suspecte parfois d´ethnocentrisme.

La remise des manuscrits doit se faire au plus tard le 15 août 2018 et la publication de ce numéro thématique est prévue en mars 2019. Détails

 

 

 

Consultez le rapport de l’AIEQ 2017-2018 ici.

Cinquième Colloque international FLE

Le département de langues étrangères de l’Université de Porto Rico et le département de lettres et communication sociale de l’Université du Québec à Trois-Rivières, de concert avec l’Association portoricaine des professeurs de français (APPF) organisent, du 28 février au 2 mars 2019, un colloque portant sur les perspectives didactiques et éducatives du FLE : approches plurielles et (r)éveil au français en milieu universitaire. Ce colloque s’adresse tout particulièrement aux chercheurs en FLE, mais aussi aux didacticiens du français auprès de non-francophones. Vincent Chanethom (George Mason University) sera le conférencier invité. La date de tombée pour soumettre une proposition de communication ou une table-ronde est le 15 septembre 2018.  Pour de plus amples renseignements, consulter le http://appfpuertorico.org

Message important aux membres

En prévision de son Assemblée générale annuelle,  le jeudi 24 mai, l’AIEQ publie un appel de candidatures pour le renouvellement de son conseil d’administration.

Le présent appel s’adresse aux membres de l’AIEQ qui souhaiteraient présenter leur candidature pour siéger au conseil d’administration. À titre de rappel, ce conseil d’administration est composé de 32 membres. La moitié d’entre eux, ceux de la série A, ont été élus en 2016 pour un mandat de deux ans et leur mandat vient à échéance en mai de cette année. Ceux de la série B ont été élus, en 2017, pour une période de deux ans qui se termine en 2019.

Il importe de souligner que les règlements généraux de l’Association prévoient, à l’article 29, que : « Les administrateurs sont rééligibles. Normalement, un administrateur se retire après trois mandats consécutifs. Il est cependant loisible au comité exécutif de recommander à l’assemblée générale la candidature d’un administrateur sortant pour un mandat supplémentaire ».

Si vous souhaitez poser votre candidature pour l’un ou l’autre de tous les postes de la série A ou pour celui de la série B qui sera à combler, vous pouvez le faire en utilisant le bulletin de mise en candidature que nous pourrons vous transmettre par courriel (accueil@aieq.qc.ca). Ce bulletin doit être transmis impérativement au plus tard le 17 mai 2018 par courrier électronique (accueil@aieq.qc.ca). Un comité de mise en nomination examinera toutes les candidatures qui auront été soumises et recommandera aux membres de l’Association d’élire, lors de l’assemblée générale du 24 mai prochain, la liste des candidats qui sont le plus en mesure d’apporter une contribution significative au développement des études québécoises. Cette liste sera établie de manière à assurer le mieux possible la diversité et la représentativité du réseau de l’AIEQ au sein du Conseil d’administration, et ce, en tenant compte du pays, de l’université et de la discipline des candidats.

Voici la liste des membres du conseil d’administration (série A et série B) :

Série A (échéance du mandat en mai 2018) :

Section québécoise : Université de Montréal (Pierre Noreau); Université Concordia (Sherry Simon); Université de Sherbrooke (Nathalie Watteyne); UQTR (Lucie Guillemette); UQAM (Lori Saint-Martin). Section canadienne : Ontario (Anne Trépanier). Section internationale : Allemagne-Autriche (Ursula Moser) Autriche; Brésil (Licia Soares de Souza); Espagne (Marina Lopez Martinez); États-Unis (Milena Santoro); France (Hélène Amrit); Pays scandinaves (Françoise Sule) Suède; Irlande (Michael Brophy); Mexique (Delia Montero); Russie (Ekaterina Isaeva); Royaume-Uni (Leigh Oakes).

Série B (échéance en mai 2019) :

Section québécoise : Université Laval (Martin Pâquet); UQAM (Yves Bergeron); Université McGill (Pascal Brissette); UQAR (Catherine Broué); Université de Montréal (Gilles Dupuis); Téluq (Yan Hamel); Section canadienne : Ouest canadien (vacant); Acadie (Jean Morency); Section internationale : Maroc (vacant); Asie sauf Chine et Japon (Nallan Chakravarthy Mirakamal) Inde; Belgique, Suisse, Luxembourg (Claude Hauser) Suisse; Chine (Li Hongfeng) ; États-Unis (Charles Batson) ; Pologne (Krzystof Jarosz) ; Italie (Paola Puccini); Japon (vacant).

ACSUS : Appel à communications

L’Association des Études canadiennes aux États-Unis (ACSUS) et la Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques de l’UQAM organisent un colloque de deux jours portant sur la renégociation de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) et ses effets pour le Canada, les États-Unis et la relation entre ces deux pays. Ce colloque aura lieu les 28 et 29 septembre 2018 à l’Université John Hopkins, Washington D.C.

Les organisateurs du colloque sollicitent des propositions qui traitent des impacts de la renégociation de cet accord, sous les angles politique, économique, commercial, régional ou culturel. Les analyses comparatives et interdisciplinaires sont les bienvenues. Les propositions doivent être soumises avant le 30 mai 2018 et seront évaluées par le comité composé de : Jim McHugh (mchugh@uakron.edu); Frédérick Gagnon ( gagnon.frederick@uqam.ca), Christopher Sands (csands@jhu.edu ), Miléna Santoro (milena.santoro@georgetown.edu).

Appel à communications

Le Centre d’Études Canadiennes Interuniversitaire de Bordeaux accueillera le colloque annuel de l’Association française d’études canadiennes, du 12 au 14 juin 2019, autour de la question des femmes et de leur rôle dans la construction du Canada. Lori Saint-Martin, de l’Institut de recherches et d’études féministes, membre du Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises (CRILCQ à l’UQAM) et membre du conseil d’administration de l’AIEQ, prendra part à ce colloque.

Empruntant au « Mois de l’histoire des femmes au Canada » son mot-clic #Grâce à elle (mis au pluriel et suivi d’un point d’interrogation pour privilégier la diversité des points de vue et encourager les questionnements, le colloque s’intéressera aux multiples facettes du rôle joué par les femmes elles-mêmes dans l’histoire passée, présente et future du Canada, l’évolution de la condition féminine au fil du temps ainsi que ce que les femmes et l’idée du féminin ont pu inspirer à l’imaginaire collectif et individuel.

Les communications pourront porter sur la démographie, les migrations, le mariage, la vie de famille, l’éducation, le travail, la santé, le vieillissement, la spiritualité, la création artistique, le sport, les femmes autochtones, le féminisme militant ou les théories féministes au Canada. Les spécialistes en études féminines et études de genre sont les bienvenu.e.s, ainsi que les chercheur.e.s de toutes disciplines, en particulier histoire, sociologie, anthropologie, psychologie, santé, philosophie, religion, études culturelles, études environnementales, droit, économie, politique, arts et littérature.

Les propositions doivent être soumises avant le 28 juin 2018. Détails.

Page 1 sur 30123...Last »