• RSS feed
  • Facebook
 

Nouvelles


Claude Hauser président de l'Association internationale des études québécoises

Président de l’AIEQ

Le 25 mai dernier, les membres du conseil d’administration de l’AIEQ m’ont témoigné de leur pleine confiance en m’élisant président pour les trois prochaines années. Je mesure bien la grande responsabilité de cette tâche et je peux vous assurer que je ferai de mon mieux afin d’œuvrer au meilleur avenir possible des études québécoises dans le monde.

Cela fait près d’une vingtaine d’années que j’ai pris goût et intérêt à l’étude du Québec, de son histoire passionnante et des cultures qui composent cette société à la fois originale et ouverte sur le monde. Au fil des recherches scientifiques que j’ai pu mener dans le champ culturel des études québécoises, mon intérêt initial s’est élargi et approfondi, notamment au travers de l’animation du Centre suisse d’études sur le Québec et la Francophonie qui a été fondé en 2010 et que j’ai le plaisir de codiriger depuis sa création. J’ai ainsi la chance de pouvoir cultiver une passion pour ce « Québec qui bouge », tant au plan culturel que scientifique, et d’apprécier grandement la vitalité des études québécoises qu’alimentent les activités de l’AIEQ.

Pouvoir servir à la consolidation et au développement de ce réseau scientifique unique de par le monde en acceptant de diriger l’Association est pour moi un honneur et une grande motivation, à la fois humaine et intellectuelle.

Je m’engage à relever avec enthousiasme ce beau défi de la présidence de l’AIEQ, confiant que je pourrai compter sur le travail d’équipe qui fait partie de l’ADN de ce formidable réseau. J’ai déjà pu apprécier le dévouement exceptionnel des membres du conseil d’administration. Cette collégialité correspond tout à fait à ma conception d’une approche partagée et solidaire du travail scientifique. Ce sera un plaisir d’intensifier les échanges et collaborations avec les collègues des comités et de la direction de l’AIEQ, ainsi qu’avec tous les membres que je serai amené à côtoyer dans le développement des activités associatives.

Avec la collaboration et toutes et de tous, nous saurons préserver, et j’espère faire fructifier l’héritage que nous laisse Miléna Santoro, qui a présidé les destinées de l’AIEQ au cours des trois dernières années avec une détermination hors du commun et une foi inébranlable en l’avenir des études québécoises dans le monde.

Claude Hauser, président