• RSS feed
  • Facebook
 

Nouvelles

« Mémoires du livre »

Résolument interdisciplinaire, l’histoire du livre fait appel à des expertises variées qui permettent de positionner l’écrit dans les sociétés, d’analyser ses fonctions et d’en mesurer le pouvoir. Le numéro d’automne 2017 de la revue «Mémoires du livre/Studies in Book Culture» traitera des multiples instances de lecture de la traduction, celle qu’en fait le traducteur lui-même, mais aussi les acteurs de la chaîne éditoriale et, enfin, le lectorat auquel elle est destinée.  Les propositions d’articles en français ou en anglais, comprenant un résumé d’environ 250 mots ainsi qu’une courte notice biographique, doivent être soumises avant le 1er décembre 2016.

Université d’été sur la francophonie au Saguenay

L’Université d’été sur la francophonie des Amériques est une formation de haut niveau qui s’adresse en priorité aux étudiants de 2e et 3e cycles, aux professionnels et aux journalistes. La 5e édition de l’Université d’été, présentée en collaboration avec l’Université du Québec à Chicoutimi (Québec) et de l’Université de Moncton (Nouveau-Brunswick), aura lieu à Saguenay du 5 au 11 juin 2017. Cette formation, d’une durée de 7 jours et menant à l’obtention de 3 crédits universitaires, regroupera 40 participants provenant des quatre coins du continent. La programmation pluridisciplinaire sera constituée de conférences, d’ateliers et de visites de terrain qui permettront de poser un regard renouvelé sur les multiples dimensions de la francophonie des Amériques. La date limite pour soumettre sa candidature est le 6 février 2017.

Gaston Bellemare

Prix Fleury-Meslet 2016 à Gaston Bellemare

Le conseil d’administration du Salon du livre de Montréal a salué le parcours exceptionnel de Gaston Bellemare, acteur de l’édition québécoise, fondateur des Écrits des Forges et président fondateur du Festival international de la Poésie, soulignant également sa contribution exceptionnelle au rayonnement de la poésie d’ici, en lui remettant le Prix Fleury-Meslet 2016. Premier imprimeur de Montréal et pionnier de l’édition au Québec, Fleury Mesplet a donné son nom à un prix honorifique créé en 1987 par le Conseil d’administration du Salon du livre de Montréal. Il est décerné à une personne, un organisme ou une entreprise qui, par son action, ses initiatives et son dynamisme, contribue au progrès de l’édition québécoise.

Louise Dupré en Alabama et au Mississippi

Louise Dupré, poète, romancière, dramaturge et essayiste, professeure au Département d’études littéraires de l’Université du Québec à Montréal et membre de l’AEIQ, vient d’effectuer une tournée en Alabama et au Mississippi. Cette tournée avait été organisée par Metka Zupancic, professeure de français, langue moderne à l’Université de l’Alabama. C’est en termes très élogieux que celle-ci a fait le bilan de la visite de Louise Dupré.  «Ce que je tiens à souligner, c’est qu’on a pu créer une ambiance d’entente, de réflexion, d’échange qui nous a nourries et nous a permis d’avancer avec espoir dans ce monde si problématique», a mentionné madame Zupancic. Celle-ci a pu bénéficier de la collaboration de collègues du Mississippi qui n’ont rien ménagé pour faire de cette tournée un réel succès. Outre des rencontres à l’Université de l’Alabama, des discussions littéraires ont eu lieu à Birmingham, avec Heather West, professeure à l’Université Samford, et Anne Barton, vice-présidente de l’American Association of Teachers of French (AATF), qui prendra la relève de madame Zupancic à la présidence de cette association en février prochain. L’AIEQ a contribué financièrement à la tournée de Louise Dupré en Alabama et au Mississippi grâce à son programme de tournée d’auteur, que subventionne le Conseil des Arts et des Lettres du Québec (CALQ).

Marie=Claire Blais

Journées internationales Marie-Claire Blais

La Maison de la littérature, à Québec, a accueilli, du 9 au 11 novembre dernier, les Journées internationales Marie-Claire Blais. Ce colloque, qui se tenait sous l’égide du Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises (CRILCQ), en collaboration avec l’Association internationale des études québécoises (AIEQ), a réuni des chercheurs et artistes de différents horizons. Les participants ont eu l’occasion de réfléchir à la pluralité de l’œuvre de cette écrivaine qui poursuit depuis plus de cinquante ans une carrière riche, diversifiée et reconnue sur le plan international. Petr Kylousek, de l’Université Masaryk (Brno, République tchèque), Anne De Vaucher Gravili, de l’Université Ca’Foscari (Venise, Italie) et Janine Ricouart, de l’Université George Mason (Virginie, États-Unis) ont bénéficié du soutien financier de l’AIEQ pour prendre part à ce colloque qui s’est avéré un succès, comme en témoigne l’une des organisatrices et membre de l’AIEQ, Élisabeth Nardout-Lafarge : «Jusqu’à la fin, la présence du public et l’intérêt passionné que soulève l’œuvre ne se sont pas démentis. Pour moi, la présence et l’implication d’étudiants et de jeunes chercheurs est sûrement l’un des aspects les plus importants et les plus rassurants».

Nouveau programme Samuel-De-Champlain

Le Conseil franco-québécois de coopération universitaire (CFQCU) lance son nouveau programme Samuel-De-Champlain qui regroupe désormais l’ensemble des appels à projets de coopération scientifique et universitaire financés par la Commission permanente de coopération franco-québécoise. Ce programme est administré par le CFQCU et comprend deux parties : un volet formation et un volet recherche, ce dernier demeurant ouvert à toutes les thématiques, tout en spécifiant, pour une partie de l’appel à projets, des thématiques prioritaires en lien avec les priorités du gouvernement québécois et français. Ces thématiques prioritaires sont : la stratégie numérique, le développement nordique, l’innovation, la créativité et l’entrepreneuriat, le numérique et son appropriation dans les diverses sphères de la société, l’environnement, le développement durable et la lutte aux changements climatiques, les changements démographiques et le vieillissement de la population. La date limite de dépôt de la demande est le 11 janvier 2017.

Mobilité des chercheurs dans les Amériques

Le programme de Mobilité des chercheurs dans les Amériques du Centre de la francophonie des Amériques (CFA) vise à promouvoir la recherche en français et à favoriser la coopération entre les scientifiques des Amériques et les communautés francophones des Amériques. D’une valeur de 2000 $ CAN, la bourse de mobilité peut être accordée à un professeur rattaché à une université située dans les Amériques, un chercheur postdoctoral (titulaire d’une thèse de doctorat) ou à un étudiant au doctorat (3e cycle). Les domaines de recherche admissibles sont : la culture francophone, le tourisme ; le développement économique et l’économie sociale ; la mobilité et l’engagement des jeunes ; l’histoire, le patrimoine et la généalogie. Les candidats intéressés doivent résider dans les Amériques et être en mesure de faire deux communications en français. La période de dépôt des demandes se termine le 15 janvier 2017.

85e Congrès de l’Acfas

«Les francophonies d’Amérique : vers la collaboration interdisciplinaire et la comparaison interrégionale?»,

Le Réseau de la recherche sur la francophonie canadienne (RRF), avec l’appui du Secrétariat national de l’Association des collèges et universités de la francophonie canadienne (ACUFC), se joint aux artisans de la revue «Francophonies d’Amérique», qui célèbre ses 25 ans, pour proposer un colloque mettant à l’honneur la recherche sur les communautés francophones nord-américaines. Par ce colloque, les organisateurs souhaitent dresser un bilan de cette recherche, tout en interpellant les chercheurs communautaires, gouvernementaux et universitaires au sujet des perspectives d’avenir de ce champ. Ils comptent particulièrement explorer les apports potentiels d’une plus grande interdisciplinarité et d’un plus grand recours à la comparaison interrégionale.

Les propositions doivent être envoyées d’ici le 23 janvier 2017.

Page 25 sur 31« First...242526...Last »