• RSS feed
  • Facebook
 

Nouvelles

L’entre-deux

Colloque «Une poétique de l’entre-deux : espaces, cultures et identités dans les romans de Jacques Poulin», Maison de la littérature, Québec, 26 et 27 octobre 2017

Ce colloque, organisé dans le cadre du festival «Québec en toutes lettres», se propose d’aborder l’œuvre de Jacques Poulin par le biais de la question de «l’entre-deux», qui apparaît centrale dans l’écriture de cet auteur. Ses romans mettent effectivement en scène différentes postures intermédiaires qui s’inscrivent dans une tentative d’ensemble de redéfinitions de l’être et de l’espace qui se manifeste sur plusieurs plans : esthétique, thématique, social, culturel, etc. La date limite pour soumettre une proposition de communication est le 28 février 2017.

Québec-Brésil

Colloque à l’Acfas : «Représentations des dynamiques urbaines dans les productions culturelles du Québec et du Brésil», Montréal, 8 et 9 mai 2017

Licia Soares de Souza, de l’Université du Québec à Montréal/Université de Bahia-Brésil et membre du comité exécutif de l’AIEQ, Brigitte Thierion, de l’Université Sorbonne-Nouvelle (Paris 3/CREPAL) et Rita Olivieri-Godet, de l’Université Rennes 2 — ERIMIT/Institut universitaire de France, ont choisi le Congrès de l’Acfas pour organiser ce colloque qui s’inscrit dans la continuité des recherches sur les relations littéraires interaméricaines à partir d’une perspective comparatiste entre le Québec et le Brésil. Lieu de rencontres et d’échanges entre chercheurs venant de plusieurs pays pour cerner les représentations contemporaines des dynamiques urbaines dans la littérature et le cinéma québécois et brésilien, ce colloque appelle à renouveler les études portant sur les interactions entre un sujet et des pratiques habitantes dans les espaces urbains des villes américaines. Les propositions de communication doivent être déposées au plus tard le 15 février aux membres responsables du colloque : brigitte.thierion@free.fr, Soares_de_souza.licia@uqam.ca, Rita.godet20@gmail.com

Arts et cultures

4e colloque étudiant «Arts, cultures et sociétés, regards sur les pratiques et les enjeux contemporains», Montréal, 24 février 2017

Le laboratoire/art et société/terrains et théories (l/as/tt), en collaboration avec la Chaire Fernand-Dumont sur la culture et la collection Monde culturel (Presses de l’Université Laval), lance l’appel à communications pour son quatrième colloque étudiant qui aura lieu le 24 février 2017 au Centre Urbanisation Culture Société de l’INRS, à Montréal. La date limite d’envoi des propositions est le jeudi 19 janvier. Les informations relatives à l’appel sont consultables en ligne : www.lastt.ucs.inrs.ca

« Fonds muséal »

«Dire la diversité culturelle du Québec: réflexions sur fond muséal», Presses de l’Université Laval, 2016

Cet ouvrage, dirigé par Mélanie Lanouette, membre de l’AIEQ, et Étienne Rivard, vise à nourrir la compréhension de la diversité culturelle par un dialogue multidisciplinaire. Il découle d’un atelier de recherche organisé par le Centre interuniversitaire d’études québécoises (CIEQ) et les Musées de la civilisation à Québec sur le thème de la représentation de la diversité culturelle du Québec, lequel avait réuni des chercheurs et des muséologues de plusieurs musées québécois.

Nouvelle-France

«Nouvelles histoires de la Nouvelle-France», Revue Études Canadiennes / Canadian Studies (n° 82 – Juin 2017)

La Revue Études Canadiennes/Canadian Studies souhaite mettre en lumière les recherches récentes de jeunes doctorants ou de chercheurs chevronnés sur l’histoire de la Nouvelle-France comprise ici dans toute son étendue géographique, de l’Acadie à la Louisiane, du Canada à Terre-Neuve. L’optique de cette publication est de renouveler la littérature scientifique sur des sujets bien connus ou trop connus, ou sur des thématiques peu étudiées jusque là. Il s’agira de démontrer dans chaque article en quoi le chercheur renouvelle les perspectives plus connues ou plus anciennes sur son sujet. La date limite pour la réception des propositions est le 15 février 2017.

Charte de langue

Colloque «Les 40 ans de la loi 101 : La Charte de la langue française et les communautés québécoises d’expression anglaise, 1977-2017», Université McGill, mai 2017

La Charte de la langue française, couramment appelée loi 101, a joué un rôle fondamental dans l’histoire du Québec. Introduite par le gouvernement du Parti Québécois en 1977, la Charte visait la primauté du français dans les institutions publiques, dans certains milieux de travail, ainsi que sur l’affichage commercial. Elle restreignait l’accès aux écoles de langue anglaise dans le but de franciser les enfants d’immigrants. Organisé par le Réseau de recherche sur les communautés québécoises d’expression anglaise (RRCQEA) à l’Université Concordia, en collaboration avec l’Institut canadien de recherche sur les minorités linguistiques (ICRML) à l’Université de Moncton, ce colloque multidisciplinaire tentera d’aborder les questions démographiques, socioéconomiques, politiques, institutionnelles ou culturelles liées à l’impact de la loi 101 sur la communauté d’expression anglaise au Québec (CEAQ) au cours des quarante dernières années. Martin Pâquet, titulaire de la Chaire pour le développement de la recherche sur la culture d’expression française en Amérique du Nord (CEFAN), Université Laval et membre du comité exécutif de l’AIEQ, fait partie du comité de programmation. Les propositions de communication doivent être déposées avant le 10 janvier 2017.

Documentaire avec Daniel Mercure

Documentaire «Un monde du travail en mutation» : entrevue avec Daniel Mercure

Le monde du travail est actuellement en pleine mutation : nouvelles logiques de marché, mondialisation accrue, changements technologiques, nouvelles pratiques managériales, transformations des attitudes de la main d’œuvre à l’égard du travail. Ce documentaire présente ces transformations et en examine les conséquences sur la relation au travail vécue par les travailleuses et les travailleurs en accordant une attention particulière au point de vue syndical. Daniel Mercure, professeur de sociologie à l’Université Laval et membre de l’AIEQ, est interviewé dans ce documentaire diffusé sur Youtube.

« Nouvelle anthologie »

«Die Krise schreiben/Writing Crisis/Écrire la crise. Vier kanadische Feministinnen nehmen Stellung», Ursula Mathis-Moser

Ursula Mathis-Moser, professeure au Département de langues et littératures romanes, Centre d’études canadiennes de l’Université d’Innsbruck et membre de l’AIEQ, vient de publier une anthologie de quatre écrivaines québécoises et canadiennes. L’auteure résume son œuvre comme suit : «Des deux côtés de l’Atlantique, écrivaines et écrivains, lectrices et lecteurs sont mus par un sentiment de crise. Des deux côtés de l’Atlantique, ils cherchent des voies pour comprendre la crise, pour la décrire, pour l’exorciser et peut-être même pour la surmonter. Trop souvent, toutefois, leur recherche reste solitaire. Trop rarement aussi, ils ont la possibilité de s’immerger dans le monde de pensée de leurs frères et sœurs de l’autre rive. C’est pour cette raison que l’anthologie parue chez Innsbruck University Press et qui, pour la première fois, propose une version en allemand des textes anglais et en français originaux, se veut un pont par lequel la pensée peut « se déplacer » comme le dit si bien François Jullien. Ce déplacement peut et doit irriter pour être productif. Il doit mettre en cause pour ensuite dynamiser notre propre pensée. Et qui plus est, il doit tout d’abord avoir le droit d’« avoir lieu »… : Nicole Brossard, Louise Dupré, Aritha van Herk et Lee Maracle, quatre grandes femmes et admirables écrivaines, réfléchissent sur la crise contemporaine et nous éclairent le chemin de l’au-delà.»

Page 17 sur 25« First...161718...Last »