• RSS feed
  • Facebook
 

Nouvelles


Nouveaux projets approuvés au CS

Le 26 août dernier, les membres du comité scientifique ont tenu leur séance de délibération au cours de laquelle ils ont accepté dix projets sur un total de onze soumis au programme de soutien à la diffusion des connaissances sur le Québec. Cette séance était présidée par Anne Trépanier, élue vice-présidente aux Affaires académiques du comité exécutif de l’AIEQ lors de la réunion du conseil d’administration le 31 mai dernier.

Voici les projets retenus pour ce premier comité scientifique de l’année 2019-2020.

Guillaume Lamy, doctorant en science politique à l’UQAM, obtient un soutien pour sa participation au congrès de la Société internationale de sociologie des régions qui s’est tenu en Espagne. Sa communication a pour titre «Comment les conservateurs québécois sont devenus des militants laïques».

Catherine Parent, doctorante en études françaises à l’Université de Sherbrooke (en codirection avec l’Université Laval), se rendra en France dans quelques semaines, au colloque international «(Re)découvrir Nelly Arcand» qu’elle co-organise avec Lili Bass, Isabelle Boisclair et Lori Saint-Martin.

Loïc Bourdeau, professeur associé en études francophones à l’Université de Louisiane, participera à un colloque en études françaises en Australie en décembre prochain. Sa communication s’intitule «Régler ses comptes avec les normes : radicalité Queer chez Nicholas Giguère».

Marie-Ève Gadbois, doctorante en éducation à l’UQAM, participera au colloque international du Réseau international francophone des établissements de formation de formateurs à l’Université d’Oran (Algérie), en novembre. Sa communication porte sur le soutien aux élèves ayant des besoins particuliers en classe ordinaire dans les écoles québécoises.

Ileana Neli Eiben, maître assistante de l’enseignement supérieur à l’Université de l’Ouest de Timisora participera en décembre à un colloque en Autriche portant sur le roman de l’extrême-contemporain au Canada francophone. Sa communication porte sur le bilinguisme d’écriture dans le roman d’Alina Dumitrescu, le «Cimetière des abeilles».

Christophe Bergeron, candidat à la maîtrise en études iraniennes (profil histoire) à l’Université Sorbonne-Nouvelle Paris III participera à une journée d’études portant sur l’histoire culturelle des relations internationales de l’Iran moderne le 25 octobre. Sa communication porte sur l’influence de l’environnement culturel autour des rapprochements irano-québécois de 1974-1975, sous le gouvernement de Robert Bourassa.

Les membres du comité ont approuvé trois projets de distribution d’un ouvrage portant sur le Québec. Le premier de ces ouvrages s’intitule «Le centenaire d’Anne Hébert». Il s’agit d’un ouvrage collectif sous la direction de Nathalie Watteyne, professeure de littérature et de création littéraire à l’Université de Sherbrooke et directrice du Centre Anne-Hébert.

Le deuxième ouvrage est une anthologie de la poésie québécoise traduite en japonais. C’est grâce à la collaboration de Pierre Nepveu, professeur émérite de l’Université de Montréal, que ce projet a vu le jour. Celui-ci a établi la liste de 36 poètes québécois depuis Octave Crémazie jusqu’aux poètes connus de nos jours. Le professeur émérite de l’Université Waseda et président de l’Association japonaise des études québécoises (AJEQ), M. Hidehiro Tachibana, a assuré la direction de la traduction. Trois autres traducteurs, membres de l’AJEQ ont collaboré au projet : Keiko Sanada, vice-présidente de l’AJEQ, Nao Sasaki, récipiendaire du Prix Obata AIEQ/AJEQ en 2016, et Miwako Goto, de l’Université Waseda.

Le troisième ouvrage qui bénéficiera du soutien de l’AIEQ a pour titre «Pour une géopoétique interaméricaine». Son auteure, Licia Soares de Souza, professeure à l’Université d’État de Bahia, s’attache à développer un modèle pour comprendre les conditions de production d’une cartographie géopoétique des flâneurs modernes sillonnant le périmètre urbain de Montréal.

Finalement, Charles Batson, professeur au département de langues modernes à Union College et président de l’American Council for Québec Studies, obtient un soutien de l’AIEQ pour l’organisation du séminaire qui se tiendra à l’Université de l’Ohio le 28 septembre. La présentation de M. Batson intitulée «Le Québec et son cirque» est inscrite au programme de ce séminaire qui portera un regard sur le Québec du 21e siècle à travers l’art, la culture et l’innovation. Rappelons que le comité scientifique avait accordé, en 2017, un soutien financier pour la diffusion de l’ouvrage «Cirque Global : Quebec’s Expanding Circus Boundaries», des co-auteurs Charles Batson et Louis Patrick Leroux.

La prochaine date de tombée pour les projets soumis au comité scientifique de l’AIEQ est le 1er décembre 2019.