• RSS feed
  • Facebook
 

Nouvelles


Littérature québécoise en Espagne

La littérature québécoise rayonne en Espagne, grâce notamment au travail de repérage de titres français et québécois pour le marché espagnol que réalise avec succès la traductrice Luisa Lucuix.

En plus d’avoir traduit en espagnol les romans de Martine Desjardins (La camara verde, paru en janvier 2018), Dominique Scali (En busca de New Babylon, paru en avril 2017) et Gabrielle Roy (El río sin descanso, paru en septembre 2016), elle a fait découvrir deux autres auteures québécoises à des éditeurs espagnols. Ses dernières traductions sont «Il pleuvait des oiseaux» (Y llovieron pájaros) de Jocelyne Saucier, présenté à la librairie Laie de Barcelone par l’écrivaine catalane Tina Vallès en avril dernier. Depuis le lancement, plusieurs articles ont été publiés dans la presse spécialisée. L’auteure a entre autres accordé une entrevue pour la revue Qué Leer.

Plus récemment, c’est la version espagnole du roman «Les sangs» d’Audrée Wilhelmy (Las Sangres) qui a été présenté à l’occasion du festival Bookstock, organisé par le magazine culturel Jot Down avec la collaboration, entre autres, de l’Université de Séville. Le livre a été également présenté dans la ville de Plasencia, à la librairie indépendante La Puerta de Tannhäuser, une librairie très reconnue.

Rappelons que l’AIEQ a contribué à la tournée de madame Wilhelmy en Espagne, de même qu’à sa participation, quelques jours plus tôt, à une soirée littéraire organisée à Berlin par Jennifer Dummer, de Book&You.