• RSS feed
  • Facebook
 
Archives des catégories :

Publications

Collection «Études canadiennes»

La collection « Études canadiennes » de l’éditeur académique international Peter Lang  (31 titres déjà parus) est à la recherche de manuscrits originaux qui  analysent les multiples facettes de la réalité canadienne ou québécoise dans une perspective pluridisciplinaire. Elle accueille depuis dix ans des travaux (monographies, ouvrages collectifs,  actes de colloques…) en français et en anglais sur tous les thèmes de recherche en sciences humaines et sociales qui ont pour objet principal le Canada ou le Québec dans son acception la plus large mais elle met également l’accent sur les travaux comparatistes incluant le Canada ou le Québec. L’une des principales originalités de la collection, dirigée par Serge Jaumain (Histoire contemporaine, Université libre de Bruxelles),  est aussi de publier le fruit des nombreuses recherches menées à l’extérieur du Canada. Les auteurs intéressés à publier dans la collection sont invités à envoyer leur manuscrit terminé ou une présentation détaillée de leur projet en cours. Pour plus d’information.

Appel de «Synergies Mexique»

La revue «Synergies Mexique», revue francophone internationale de sciences humaines et sociales du Groupe d’études et de recherches pour le français langue internationale (GERFLINT), lance un appel à contributions pour son numéro 7/2017. Les axes thématiques sont notamment la didactique du français, des langues-cultures et des littératures; la recherche en littératures française et francophone; les politiques linguistiques; les TIC appliquées à l’enseignement. Cet appel à contributions s’adresse notamment aux enseignants chercheurs étrangers qui travaillent sur la didactique des langues, sciences humaines et sociales au Mexique. Délai d’envoi des propositions: 1er août 2017.

«Transposer la France»

Si la majorité de ces nouveaux-venus choisit de s’établir en terre francophone, souvent à Montréal, bon nombre d’entre eux s’installent dans l’Ouest, sur les vastes terres agricoles de la Prairie. Et si on compte parmi eux un contingent important de religieux, chassés par les politiques anticléricales adoptées par la République française à partir de 1880, contingent qui allait profondément influencer le système d’éducation au Québec, ces Français se font aussi cultivateurs et ouvriers, enseignants, comédiens et chercheurs d’or. Pourquoi et comment ces Français prennent-ils la route du Canada ? Où s’établissent-ils et comment s’intègrent-ils à la société canadienne ? Telles sont les grandes questions soulevées dans cet ouvrage.

Le livre s’ouvre sur une présentation d’ensemble de la migration française vers le Canada, de ses effectifs et de ses rythmes, mais aussi des facteurs qui l’ont façonnée. Il est suivi d’un chapitre où ce mouvement migratoire est vu de France. Pourquoi et dans quel contexte les Français partent-ils pour le Canada ? D’où viennent-ils ? Qui les recrute, avec quels arguments ? Quelle attitude adoptent les autorités françaises à leur égard ? Viennent ensuite cinq chapitres traitant de chacune des composantes régionales du pays : les deux premiers concernent le Québec; un chapitre complet est consacré à Montréal, où s’implante et se développe la communauté française la plus nombreuse et la mieux organisée; le chapitre 4 traite de la présence française dans le reste de la province, un sujet encore mal connu; le cinquième chapitre étudie le cas particulier de l’Ontario; le chapitre 6 traite des trois provinces de la Prairie, où se dirigent une bonne moitié des immigrants français au tournant du XXe siècle; le dernier chapitre couvre les deux extrémités du pays, les provinces maritimes à l’est, la Colombie-Britannique et le Yukon à l’ouest.

« Dictionnaire des intellectuels »

Le lancement du Dictionnaire des intellectuel.les au Québec, sous la direction de Yvan Lamonde, Marie-Andrée Bergeron, Michel Lacroix (CRILCQ à l’UQAM) et Jonathan Livernois (CRILCQ – U. Laval) aura lieu le mardi 25 avril 2017, à 19 h, à la Librairie Le port de tête, 262, avenue du Mont-Royal Est.

Une discussion, animée par Anne Caumartin (CRLCQ – U. Laval), réunira Jacques Pelletier, Monique LaRue et Julien Lefort-Favreau.

« Un coin dans la mémoire »

Yvan Lamonde, historien des idées au Québec et membre de l’AIEQ, vient de publier un essai dans lequel il expose les deux nationalismes au Québec : « le premier, fondé sur la conservation culturelle et sensible aux espoirs de réforme promis par le colonisateur ; le second, essentiellement politique et en quête d’indépendance ». Consultez le livre « Un coin dans la mémoire ».

 

« La disparition de soi : corps, individu et société »

« Postures » est la revue des étudiantes et étudiants du Département d’études littéraires de l’UQAM. Créée en 1996 afin d’offrir un espace de publication scientifique aux travaux étudiants, elle a pour mandat d’en assurer la promotion et la diffusion. Elle est dirigée par Émile Bordeleau-Pitre, membre de l’AIEQ.

Les chercheurs étudiants en littérature sont invités, dans ce numéro, à réfléchir à l’idée de la disparition du corps dans les discours artistiques et littéraires. Les textes proposés doivent être soumis avant le 30 juin 2017. Pour plus de détails, consultez la revue « Postures ».

«L’Oreille tendue»

Dans «L’Oreille tendue», Benoît Melançon reprend 300 textes publiés sur son blogue. Professeur au département des littératures de langue française à l’Université de Montréal, membre de la Société royale du Canada, membre de l’Ordre des francophones d’Amérique et membre de l’AIEQ, Benoît Melançon est l’auteur de plusieurs livres remarqués : «Les yeux de Maurice Richard», «Écrire au pape et au Père Noël», «Langue de puck», «Le niveau baisse !». En 2012, il recevait du gouvernement du Québec sa plus haute distinction en matière de qualité et de rayonnement de la langue française, le prix Georges-Émile-Lapalme.

Nouvel erudit.org

Trouvez tout ce que vous cherchez, et plus encore, sur le nouvel erudit.org La nouvelle plateforme Érudit est maintenant lancée ! Plus évolutive, plus ouverte et plus conviviale que jamais, cette plateforme présente toujours les mêmes contenus de haute qualité, mais a été revue en profondeur afin de mettre encore davantage en valeur les revues savantes et culturelles québécoises, canadiennes et internationales. La nouvelle interface, plus épurée, facilite la lecture des publications et prévoit l’arrivée de nouvelles fonctionnalités. Rappelons que grâce à une collaboration entre Érudit et l’AIEQ, nos membres peuvent bénéficier d’un accès gratuit, pendant une année, à un bouquet de 40 revues savantes !

«L’Orangeraie» en Catalan

Ricard Ripoll i Villanueva, professeur de littérature à l’Université autonome de Barcelone et membre de l’AIEQ, vient de traduire le roman de Larry Tremblay, «L’Orangeraie», en Catalan. Rappelons que Larry Tremblay a remporté, en 2015, le Prix littéraire des collégiens et le Prix littéraire des lycéens Suède-Barcelone.

« Mouvement communautaire et État social »

Fruit condensé du long parcours d’un enseignant et chercheur dans le domaine mais aussi d’un militant et intervenant depuis près de 50 ans, cet ouvrage fait ressortir les lignes directrices d’un renouvellement de ce mouvement communautaire composé de 8 000 organisations et de dizaines de milliers d’employés. À ce titre, il intéressera tout autant les professionnels engagés dans ce type d’activités que les chercheurs et étudiants en travail social, en organisation communautaire et, plus généralement, en sciences sociales.

« Mouvement communautaire et État social »

Page 3 sur 6« First...234...Last »