• RSS feed
  • Facebook
 
Archives des catégories :

Publications

Bien-être en ville…

«Bien-être en ville : espaces urbains, langues, cultures et sociétés»

Les actes du colloque «Bien-être en ville : espaces urbains, langues, cultures et sociétés», sous la direction de Paola Puccini et d’Isabelle Kirouac Massicotte, s’inscrivent dans le cadre des activités de recherche du Centre interuniversitaire d’études québécoises (CISQ) qui a son siège administratif au Département de Langues, Littératures et Cultures modernes de l’Université de Bologne. Grâce à la collaboration des universités membres telles que Bari, Florence, Gênes, Milan, Rome, Trente, Trieste, Turin et Venise, le Centre organise tous les deux ans un colloque sur l’un des aspects de la culture québécoise. En réfléchissant à la thématique de ce colloque, le Centre tenait d’abord à réunir un réseau interdisciplinaire et à susciter un dialogue entre le Québec et l’Italie. En adoptant des perspectives diverses, issues de différentes disciplines (linguistique, traductologie, analyse du discours, littérature, sociologie, urbanisme, étude du paysage, géographie, histoire, etc.) et en s’inspirant d’approches théoriques actuelles, les participants se sont penchés sur le thème du bien-être en ville. Il s’agissait de tracer le portrait d’une ville dont l’intelligence dépend non seulement de sa capacité à mettre en oeuvre des infrastructures efficaces et durables pour améliorer le confort des citoyens, mais aussi, et surtout de son aptitude à replacer l’individu au centre du tissu urbain.

« francophonie en Amérique du Nord »

«Les Canadiens au présent. Revendications d’une francophonie en Amérique du Nord», Presses de l’Université Laval, collection « Langues officielles et sociétés », 2016

L’auteure de cet ouvrage et membre de l’AIEQ, Laura Atran-Fresco, est titulaire d’un doctorat en sociologie (Sorbonne Nouvelle, Paris) et d’un Ph. D. en Études francophones (Université de Louisiane à Lafayette). Elle est actuellement professeure adjointe d’études françaises et francophones à Oberlin College (Ohio), où elle poursuit son étude des processus de revendication identitaire et de promotion culturelle au sein de la population francophone en Louisiane. Son livre a pour objet l’analyse des processus de revendication identitaire qui sont adoptés, dans l’actuel contexte de mondialisation croissante, par une population en situation minoritaire, en l’occurrence la population canadienne.

« Fonds muséal »

«Dire la diversité culturelle du Québec: réflexions sur fond muséal», Presses de l’Université Laval, 2016

Cet ouvrage, dirigé par Mélanie Lanouette, membre de l’AIEQ, et Étienne Rivard, vise à nourrir la compréhension de la diversité culturelle par un dialogue multidisciplinaire. Il découle d’un atelier de recherche organisé par le Centre interuniversitaire d’études québécoises (CIEQ) et les Musées de la civilisation à Québec sur le thème de la représentation de la diversité culturelle du Québec, lequel avait réuni des chercheurs et des muséologues de plusieurs musées québécois.

Documentaire avec Daniel Mercure

Documentaire «Un monde du travail en mutation» : entrevue avec Daniel Mercure

Le monde du travail est actuellement en pleine mutation : nouvelles logiques de marché, mondialisation accrue, changements technologiques, nouvelles pratiques managériales, transformations des attitudes de la main d’œuvre à l’égard du travail. Ce documentaire présente ces transformations et en examine les conséquences sur la relation au travail vécue par les travailleuses et les travailleurs en accordant une attention particulière au point de vue syndical. Daniel Mercure, professeur de sociologie à l’Université Laval et membre de l’AIEQ, est interviewé dans ce documentaire diffusé sur Youtube.

« Nouvelle anthologie »

«Die Krise schreiben/Writing Crisis/Écrire la crise. Vier kanadische Feministinnen nehmen Stellung», Ursula Mathis-Moser

Ursula Mathis-Moser, professeure au Département de langues et littératures romanes, Centre d’études canadiennes de l’Université d’Innsbruck et membre de l’AIEQ, vient de publier une anthologie de quatre écrivaines québécoises et canadiennes. L’auteure résume son œuvre comme suit : «Des deux côtés de l’Atlantique, écrivaines et écrivains, lectrices et lecteurs sont mus par un sentiment de crise. Des deux côtés de l’Atlantique, ils cherchent des voies pour comprendre la crise, pour la décrire, pour l’exorciser et peut-être même pour la surmonter. Trop souvent, toutefois, leur recherche reste solitaire. Trop rarement aussi, ils ont la possibilité de s’immerger dans le monde de pensée de leurs frères et sœurs de l’autre rive. C’est pour cette raison que l’anthologie parue chez Innsbruck University Press et qui, pour la première fois, propose une version en allemand des textes anglais et en français originaux, se veut un pont par lequel la pensée peut « se déplacer » comme le dit si bien François Jullien. Ce déplacement peut et doit irriter pour être productif. Il doit mettre en cause pour ensuite dynamiser notre propre pensée. Et qui plus est, il doit tout d’abord avoir le droit d’« avoir lieu »… : Nicole Brossard, Louise Dupré, Aritha van Herk et Lee Maracle, quatre grandes femmes et admirables écrivaines, réfléchissent sur la crise contemporaine et nous éclairent le chemin de l’au-delà.»

Infolettre de l’AUF

FRAMONDE, lettre électronique de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF)

Diffusé sous la forme d’un bulletin et publié deux fois par mois, FRAMONDE informe ses abonnés des différents appels (à communications, à contributions ou appels d’offres) et des nouvelles parutions ou ressources en ligne pour l’enseignement du français ou l’enseignement en français à l’université.

« Voix et images »

« Voix et images », revue littéraire québécoise, printemps-été 2016

Sous la direction de Céline Philippe et Anne Élaine Cliche, le dernier numéro de la revue « Voix et images » porte sur l’interprétation de l’héritage du catholicisme dans des œuvres littéraires, dramatiques et cinématographiques québécoises, des années soixante à aujourd’hui. Krzysztof Jarosz, professeur au Département d’études canadiennes et de traduction littéraire à l’Université de Silésie (Pologne) et membre de l’AIEQ, y signe un article intitulé « La leçon de Monique LaRue ». « Voix et images » est publiée sous l’égide du Département d’études littéraires de l’Université du Québec à Montréal.

Livre historique

« Patrician Families and the Making of Quebec : The Taschereaus and McCords »

Cet ouvrage de l’historien Brian Young met en évidence le rôle central que ces familles d’élite ont joué dans le Québec français et anglais. Membre de l’AIEQ, Brian Young a enseigné l’histoire à l’Université McGill. Ses recherches portent essentiellement sur l’histoire du Québec du 19e siècle et plus particulièrement sur l’histoire culturelle et sociale des élites.  Son ouvrage, «Patrician Families and the Making of Quebec : The Taschereaus and McCords », lui a valu le Prix Lionel-Groulx récompensant le meilleur ouvrage portant sur l’histoire de l’Amérique française (2014), ainsi que le Prix canadien des Humanités en 2016.

Abonnement à Érudit et Usito

Les membres de l’AIEQ peuvent bénéficier d’un accès gratuit pour une année aux plateformes numériques Érudit et Usito ! Érudit est le plus grand diffuseur de ressources francophones et canadiennes en Amérique du Nord. Reconnues pour la rigueur de leur contenu et la qualité de leur édition numérique, les collections d’Érudit sont incontournables et uniques. En partenariat avec l’AIEQ, Érudit offre l’accès aux titres de la collection « Découverte ». Usito propose une description ouverte du français. Il a été conçu pour mettre en valeur le tronc commun du français, c’est-à-dire les emplois partagés par l’ensemble des francophones, de même que les particularismes caractéristiques des usages français et québécois. Usito est un dictionnaire vivant qui s’enrichit chaque jour et en ce sens, des collaborations actuelles (Acadie, Belgique et Suisse) et futures, notamment avec la francophonie canadienne hors Québec, la Louisiane, les Antilles, le Maghreb et l’Afrique francophones, permettront d’élargir davantage son contenu.

« Mémoires du livre »

Résolument interdisciplinaire, l’histoire du livre fait appel à des expertises variées qui permettent de positionner l’écrit dans les sociétés, d’analyser ses fonctions et d’en mesurer le pouvoir. Le numéro d’automne 2017 de la revue «Mémoires du livre/Studies in Book Culture» traitera des multiples instances de lecture de la traduction, celle qu’en fait le traducteur lui-même, mais aussi les acteurs de la chaîne éditoriale et, enfin, le lectorat auquel elle est destinée.  Les propositions d’articles en français ou en anglais, comprenant un résumé d’environ 250 mots ainsi qu’une courte notice biographique, doivent être soumises avant le 1er décembre 2016.

Page 2 sur 3123