• RSS feed
  • Facebook
 
Archives des catégories :

Divers

Britt et Arsenault lues en Espagne

Claire-Marie Kelechian a obtenu, l’année dernière, une bourse de l’AIEQ lui permettant d’effectuer un stage de perfectionnement en enseignement du français langue étrangère à l’Université Laval. De toute évidence, son séjour au Québec s’avère une source d’inspiration dans son travail !

Madame Kelechian nous a fait part d’une activité réalisée avec ses élèves :

«Les élèves francophones de 2ème de l’École européenne d’Alicante (Espagne) ont lu Jane, le renard et moi et Louis parmi les spectres, deux romans graphiques, de Fanny Britt et d’Isabelle Arsenault.

Avec beaucoup de sensibilité, de soin et de perspicacité, ils ont pris leur plume pour donner leurs avis sur les deux romans graphiques des deux artistes québécoises qui ont, évidemment, répondu à leur missive. Mais la curiosité intellectuelle des jeunes lecteurs ne s’est pas arrêtée là, les échanges épistolaires se sont poursuivis car chacun d’entre eux a posé des questions très subtiles sur l’aspect esthétique, narratif, sur la conception et l’accouchement d’une œuvre littéraire et aussi sur la part autobiographique des deux romans graphiques. Ces jeunes adolescents ont été touchés par l’universalité des thèmes. Qui mieux que l’auteur peut répondre aux questions de ses lecteurs ?

Par ailleurs, cet échange épistolaire aura été l’occasion, par la littérature, de voyager sur le continent américain, au Québec, d’ouvrir les esprits sur la richesse de la langue française et sur l’Autre. Expérience providentielle pour l’enseignante.»

Merci à madame Kelechian de transmettre à ses élèves son amour de la littérature québécoise !

Appel de propositions d’article

Les Cahiers de la Société québécoise de recherche en musique (SQRM) sont publiés deux fois par année par la SQRM afin de permettre à la Société de remplir son mandat en matière de recherche musicale.

Un appel de propositions d’article est lancé pour un volume à paraître à la fin de l’année 2018 ou au début de 2019. Ce numéro athématique réunira des articles d’érudition portant sur de récentes recherches menées dans n’importe quel domaine relié à la musique : acoustique, audionumérique, archivistique, chanson, composition, droit, électroacoustique, esthétique, ethnomusicologie, interdisciplinarité artistique, interprétation, multimédia, musicologie historique et théorique, organologie, pédagogie, philosophie, recherche-création, sociologie, etc. Les Cahiers encouragent particulièrement les auteurs québécois ou canadiens, ou ceux dont les recherches portent sur des sujets québécois ou canadiens, à soumettre une proposition.

Propositions

Les auteurs (professeurs, étudiants ou chercheurs indépendants) intéressés à publier un article doivent informer le rédacteur en chef de la revue, Jean Boivin (Jean.Boivin@USherbrooke.ca), de leur intention en déposant une proposition d’ici le vendredi 4 mai 2018. Les auteurs bénéficieront par la suite d’une période de deux mois pour rédiger le texte complet de leur article (d’une longueur maximale de 7 000 mots, sans compter les figures, les tableaux, les exemples musicaux, les notes de bas de page et la liste des références).

Les propositions d’article doivent comprendre les éléments suivants :

  • un titre provisoire;
  • un texte d’une longueur maximale de 350 mots présentant le sujet de recherche, la problématique et les conclusions;
  • les coordonnées complètes de l’auteur.

La revue est membre de la Société de développement des périodiques culturels québécois (SODEP) et elle est diffusée en format électronique depuis 2012 via la plateforme Érudit (un abonnement gratuit est fourni aux membres de la SQRM). Les articles jouissent d’une large diffusion en étant répertoriés dans le Répertoire international de littérature musicale (RILM) et dans Music Index.

Le Québec en classe FLE

Du 20 au 23 mars dernier, Kim Samson, Chargée de cours à l’École de langues de l’Université Laval, s’est rendue en Suède, en Finlande et en Estonie pour y donner des ateliers de formation en didactique du français langue étrangère. Organisée par l’AIEQ, en collaboration avec l’École de langues de l’Université Laval, le Département d’études romanes et classiques de l’Université de Stockholm en Suède, l’Université Abo Akademi en Finlande et l’Université de Tallinn en Estonie, cette activité a permis à des enseignants de français de se familiariser avec des méthodes pédagogiques mettant en valeur la culture et la société québécoises.

Les ateliers comportaient deux volets. Un premier portait sur la langue française au Québec alors que le second proposait une introduction à la littérature québécoise contemporaine sous le thème de la nordicité.

Merci à la formatrice, Kim Samson, qui a permis à plus de 60 enseignants de français, futurs enseignants et étudiants universitaires en langue française de découvrir le Québec et de le faire découvrir à leurs élèves. Mentionnons également la précieuse collaboration des partenaires suivants que nous remercions chaleureusement : Françoise Sule, professeure à l’Université de Stockholm et membre du comité exécutif de l’AIEQ, Vasa ovningsskolas gymnasium, l’Association des professeurs finlandais de Finlande, le Cercle franco-finlandais de Vaasa et le Gustav Adolfi gumnaasium de Tallinn.

Colloque de jeunes chercheurs

À l’occasion de son congrès bisannuel qui se déroulera du 1er au 4 novembre prochain, à la Nouvelle Orléans, l’American Council for Quebec Studies (ACQS) tiendra un colloque de jeunes chercheurs, en collaboration avec l’AIEQ. Les étudiants de troisième cycle dont la recherche porte sur le Québec, le Canada francophone et l’Amérique francophone sont invités à soumettre leurs propositions avant le 1er avril 2018. Les détails sont disponibles à la section «Call for papers – Emerging Scholars Colloquium»

 

Stage pour enseignants FLE 2018

L’École de langues de l’Université Laval invite les enseignants de français langue étrangère à s’inscrire à un stage de perfectionnement qui se déroulera du 9 au 20 juillet 2018. En plus de côtoyer, durant cette période, plus de 800 étudiants d’une cinquantaine de pays inscrits à une session intensive de cours de français langue étrangère, les stagiaires auront l’occasion de se familiariser avec la culture francophone d’Amérique du Nord. La date limite pour s’inscrire est le 31 mai 2018. Détails.

Tables rondes du CRILCQ

Le Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises (CRILCQ) de l’Université du Québec à Montréal organise une série de tables rondes portant sur 4 thématiques : «La recherche en études queer au Québec» (31 janvier); «La recherche en littérature contemporaine au Québec» (16 février); «La recherche et la création sur le Nord, l’hiver et l’Arctique» (6 avril); «Créer l’expérience : approches multiples de la recherche-création» (26 avril). Les propositions sont attendues au plus tard le 11 décembre à crilcq@uqam.ca. Détails.

 

L’auteure Kim Thuy au CORIM

Le 28 novembre dernier, l’auteure Kim Thuy a pris part à une table ronde organisée par le Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM) sur le thème : «Le rayonnement international des arts : quelle importance pour le Québec ?». Au cours de sa présentation, elle a tenu à souligner la contribution de l’Association internationale des études québécoises (AIEQ), qui joue un rôle crucial pour la promotion de la littérature québécoise partout dans le monde. Rappelons que c’est grâce à une subvention annuelle de 40 000 $ provenant du Conseil des Arts et des Lettres du Québec (CALQ) que l’AIEQ peut accorder une aide financière à ses membres pour l’organisation de tournées d’auteurs ou de réalisateurs québécois dans des établissements d’enseignement à l’extérieur du Québec, auxquelles s’ajoutent souvent des activités culturelles. Depuis la mise en place de ce programme, en 2002, l’AIEQ a permis au-delà de 320 tournées d’auteurs et de réalisateurs dans une trentaine de pays. Kim Thuy s’est rendue aux États-Unis, au Japon et en Suède grâce à ce programme. En avril 2016, elle avait pris part à une table ronde au Salon international du livre de Québec. Organisée en collaboration avec l’Union des écrivaines et écrivains québécois (UNEQ), cette table ronde réunissait, outre Kim Thuy, Louise Dupré, Dany Laferrière et Larry Tremblay, ainsi que deux professeurs de littérature membres de l’AIEQ, Miléna Santoro et Ricard Ripoll i Villanueva, poète catalan et enseignant à l’Université autonome de Barcelone. Ces panelistes ont témoigné de l’importance de l’appui accordé par l’AIEQ pour le rayonnement à l’étranger de la littérature québécoise. CORIM.

Devenir membre de l’AIEQ

L’Association internationale des études québécoises (AIEQ) est un organisme sans but lucratif qui encourage et soutient les activités sur la recherche québécoise partout dans le monde telles l’organisation ou la participation à des colloques, l’enrichissement de cours où la distribution d’ouvrages portant sur le savoir québécois.

Découvrez les nouveaux avantages des membres.Avantages ←

Nouvelles

  • Claude Hauser président de l'Association internationale des études québécoisesMessage du président

    Chers membres,

    J’aimerais d’emblée partager avec vous les bonnes nouvelles, toutes récentes, pour l’année qui s’ouvre pour nous. En effet, contrairement aux dernières années, nous avons toutes les assurances…

  • Un nouveau partenariat pour l’Association internationale des études québécoises !

    Montréal, le 25 avril 2018 La présidente de l’Association internationale des études québécoises (AIEQ), Mme Miléna Santoro, professeure à l’Université Georgetown, à Washington DC., a profité de son passage à Montréal,…

  • Gaston Bellemare honoré en Italie

    Le 23 mars dernier, à l’occasion de la 18e Journée mondiale de la Poésie, le président honoraire fondateur de l’Accademia Mondiale della Poesia (Verona, Italia), Monsieur Nadir Aziza, a…

  • Prix d’excellence GKS 2019

    À l’occasion de son 40e congrès annuel qui se déroule à Grainau du 14 au 17 février, l’Association des études canadiennes dans les pays germanophones (GKS) a remis le…

  • Appel à communications

    Le colloque « Écrivaines et mondialisation » se déroulera dans le cadre du 87e Congrès de l’Association francophone pour le savoir (Acfas), qui aura lieu à l’Université du Québec…

  • Message du président

    Chers membres et amis de l’AIEQ,

    Je profite de cette fin d’année pour vous présenter un bref bilan des activités réalisées en 2018 et vous informer de plusieurs projets…

  • Partenariat AIEQ/ACEQ

    Le partenariat entre l’Association internationale des études québécoises et l’Association coréenne des études québécoises s’est une fois de plus illustré à l’occasion du colloque annuel de l’ACEQ qui s’est…

Poste à l’Université McGill

Le Centre d’enseignement du français (CEF) de l’Université McGill sollicite des candidatures pour un poste de Faculty Lecturer (sans titularisation) en français langue seconde. Ce poste de 3 ans est renouvelable et  mène à un engagement à durée illimitée après 6 ans.

Les candidats doivent détenir un diplôme de maîtrise en didactique des langues ou en linguistique ou l’équivalent. Une parfaite maîtrise du français, une bonne connaissance de l’anglais ainsi qu’une bonne connaissance des cultures d’expression française sont exigées. Les candidats possèdent une solide expérience en enseignement du français langue seconde au niveau post-secondaire et en enseignement des langues assisté par ordinateur. Détails

Jocelyn Létourneau à Londres

Professeur d’histoire du Québec contemporain à l’Université Laval, Jocelyn Létourneau  revient de Londres où il a participé au colloque «Staging Canada at Expo67 », organisé par Craig Moyes (King’s College London) et Steven Palmer (University of Windsor), du 1er au 4 novembre dernier.

Rappelons que l’AIEQ a contribué à l’événement en assumant les frais de transport de trois de ses membres : Jocelyn Létourneau, Jean-Philippe Warren (Université Concordia) et Caroline Martel (Université Concordia).

C’est en des termes très élogieux que M. Létourneau rend compte de sa participation au colloque : «Ce fut l’une des manifestations académiques les plus extraordinaires auxquelles j’ai assisté. Mariant les mots, la musique, les images et les performances, l’événement nous a permis de nous retremper dans l’atmosphère d’Expo67. J’ai beaucoup appris, ressenti et partagé durant les quatre journées et soirées qu’a duré le colloque».

Lors de son séjour à Londres, M. Létourneau a également pris part à une table ronde organisée par Tony McCulloch, directeur du programme d’études canadiennes à l’Institute for the Study of the Americas (Institute for Advanced Study, University of London). La table ronde portait sur le thème d’un article que M. Létourneau s’apprête à publier dans le London Journal of Canadian Studies : «Silent Revolution. The Transformation of the Québécois Identity». Autour de la table se trouvaient Damien-Claude Bélanger (Université d’Ottawa), James Kennedy (directeur du Centre d’études canadiennes de l’Université d’Édimbourg), Craig Moyes (King’s College et membre de l’AIEQ) et Leigh Oakes (Queen Mary’s University et membre de l’AIEQ). Une trentaine de personnes ont assisté à l’événement, parmi lesquelles M. John Anthony Coleman, nouveau délégué général du Québec à Londres; il s’agissait de sa première sortie publique. La présence du délégué a honoré l’assemblée, qui remplissait la salle à pleine capacité.

Toujours à Londres, M. Létourneau, avec Arthur Chapman (IoE/UCL) et Pat Gordon-Smith (LJE), a procédé au bilan du dernier numéro du London Journal of Education, que publie University College London. Messieurs Chapman et Létourneau ont été les responsables scientifiques de ce numéro intitulé «Negotiating the Nation: Young People, National Narratives and History Education», projet lancé lors du long séjour de Jocelyn Létourneau dans la capitale britannique, du 1er septembre 2015 au 4 janvier 2016, en tant que Visiting Research Associate à l’Institut d’éducation de UCL.

Last but not least (!) : à l’invitation d’Alan Hallsworth, actuel président de la British Association of Canadian Studies, M. Létourneau a participé à l’événement «Battle of Ideas», qui s’est déroulé au Barbican Center le dimanche 29 octobre. L’atelier auquel le professeur Létourneau a participé avait pour thème «Trudeau’s Canada: a liberal nirvana?». Bien que son nom ne figure pas au programme de l’événement, M. Létourneau a pris la parole durant la période d’échanges.

Bref, un programme d’activités très riche qui a certes contribué à approfondir les connaissances sur le Québec dans la capitale britannique !

Page 2 sur 5123...Last »