• RSS feed
  • Facebook
 
Archives des auteurs :

Suzie Beaulieu

Félicitations à Louise Dupré

L’auteure Louise Dupré remporte le Prix littéraire du Gouverneur général 2017 pour son recueil de poésie «La main hantée». Professeure retraitée au département d’Études littéraires de l’UQAM et membre de l’AIEQ, elle est également membre de l’Académie des lettres du Québec et de la Société royale du Canada. En 2014, elle a reçu l’Ordre du Canada « pour son apport à la littérature québécoise en tant que poète, romancière, dramaturge, essayiste et professeure ». Détails.

Stage postdoctoral du CRIDAQ

Le Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité et la démocratie (CRIDAQ) offre, pour l’année académique 2018-2019, un stage postdoctoral de 35,000$ (versé  sous forme de salaire brut), non renouvelable. Ce stage doit servir à mener un projet en lien avec les axes et les thématiques de recherche du CRIDAQ dans l’une des 4 antennes du Centre (UQAM, Université Laval, Université de Montréal, Université Concordia). Détails

Appel à communications

À l’occasion de son 21e congrès bisannuel, l’American Council for Québec Studies (ACQS) organise un symposium intitulé «La Louisiane francophone et ses relations internationales», du 1er au 4 novembre 2018. Les propositions de communication doivent être soumises au plus tard le 1er avril 2018. La date limite pour le dépôt de propositions de séance est le 1er mars 2018. Détails.

 

Histoire des Juifs du Québec

L’auteur de cet ouvrage, Pierre Anctil, est professeur au Département d’histoire de l’Université d’Ottawa et membre de l’AIEQ. Il est l’un des premiers chercheurs francophones à s’être intéressé à l’histoire de l’immigration au Canada durant la première moitié du XXe siècle et à l’histoire de la communauté juive de Montréal en particulier. Détails.

Prix Jean-Éthier-Blais 2017

Frédéric Rondeau, professeur de littérature québécoise et francophone au Département de Modern Languages and classics de l’Université du Maine et membre de l’AIEQ, est co-lauréat du prix de la critique littéraire Jean-Éthier-Blais 2017 pour son essai «Le manque en partage. La poésie de Michel Beaulieu et Gilbert Langevin». Ce prix , décerné par la Fondation Lionel-Groulx, récompense l’auteur du meilleur livre de critique littéraire paru au Québec pendant l’année précédente, portant sur la littérature québécoise de langue française et écrit en français. Communiqué.

Prix littéraire France-Québec

Christian Guay-Poliquin remporte le Prix littéraire France-Québec 2017 pour son roman Le poids de la neige. Le Prix littéraire France-Québec est une initiative de la Fédération France-Québec / francophonie, soutenue par la Délégation générale du Québec en France, le ministère des Relations internationales et de la Francophonie du Québec, le ministère de la Culture et des Communications du Québec, la Délégation générale à la langue française et aux langues de France, l’Association internationale des études québécoises et le Consulat général de France à Québec. Son objectif est de contribuer à la promotion en France de la littérature québécoise et de favoriser la rencontre et les échanges entre les auteurs québécois et les lecteurs français. Plus de renseignements sont disponibles sur le site de la Fédération.

 

La relève en études québécoises !

Les 5 et 6 octobre se tenait, à l’Université de Montpellier, le 8e colloque de l’Association des jeunes chercheurs européens en études québécoises. Sous le thème «Empreintes québécoises», ce colloque a réuni 19 jeunes chercheurs provenant de 8 pays. Pascal Brissette, directeur du Centre de recherches interdisciplinaires en études montréalaises de l’Université McGill et membre du comité exécutif de l’AIEQ, représentait notre Association à cet événement qui, de l’avis des organisatrices Hélène Amrit (Université de Limoges), Anna Giaufret (Université de Gênes) et Elsa Guyot (Université Paul-Valéry Montpellier 3), a connu un franc succès ! L’AIEQ est fière d’avoir contribué à ce colloque qui encourage la relève en études québécoises ! Nos remerciements aux organisatrices ainsi qu’à la Délégation générale du Québec à Paris pour son soutien. Revivez le colloque en photos.

Pierre Nepveu au Japon

Pierre Nepveu, essayiste, poète et romancier québécois, revient d’une tournée de conférences au Japon. L’Association japonaise des études québécoises avait concocté un programme fort riche qui a favorisé de nombreux contacts et permis de consolider un projet qui aura des retombées à long terme. En effet, une anthologie de la poésie québécoise en langue japonaise – une première! -, est en préparation. Pierre Nepveu agit à titre de conseiller pour la traduction et assure le relais auprès des éditeurs québécois. Au fil de ses conférences, M. Nepveu a pu constater à quel point la curiosité et la compétence à l’égard du Québec et de sa littérature sont bien présentes au Japon. «Plusieurs universitaires rencontrés sont déjà venus au Québec. Ils en savent parfois beaucoup sur notre culture et nos lettres», affirme M. Nepveu. «Si ce voyage a pu contribuer un tant soit peu au rayonnement du Québec et de sa littérature dans le monde, notamment en Asie, je crois que cela confirme le rôle essentiel de l’AIEQ et que nous pouvons tous nous en réjouir», d’ajouter l’auteur. L’AIEQ a contribué financièrement à la tournée au Japon de M. Nepveu et remercie chaleureusement l’Association japonaise des études québécoises (AJEQ) pour l’organisation de cette activité. Nos remerciements vont tout particulièrement au professeur Hidehiro TACHIBANA, directeur de l’Institut d’études de la France contemporaine, à l’Université Waseda et président de l’Association japonaise des Études québécoises et aux membres de l’AJÉQ pour leur exceptionnel dynamisme en faveur du rayonnement des études québécoises au Japon. Consultez le blogue de l’AJEQ.

Jacques Allard publie un 2e roman

Jacques Allard, professeur associé au Département d’études littéraires à l’Université du Québec à Montréal et membre de l’AIEQ depuis sa fondation, en 1997, vient de publier un deuxième roman intitulé Sarah Zweig : d’amour et de guerre, une suite de Rose de La Tuque, prix Alfred-Desrochers 2012. Son essai Le Roman du Québec: histoire, perspectives, lectures a été, en 2001, finaliste au prix du Gouverneur général du Canada et au prix de la critique Jean-Éthier-Blais. En 2008, il a remporté le prix annuel de l’AITF (Association indienne des professeurs de français) pour sa contribution exceptionnelle au rayonnement des littératures française et québécoise en Inde et dans la francophonie. Détails.

Bourses de séjour de recherche

Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) offre trois bourses de recherche Félicité-Laflamme-Hoffmann. Ces bourses de 2500$ chacune ont pour but d’offrir un soutien financier à des chercheurs de l’extérieur du Québec qui viennent effectuer des travaux de recherche dans un ou plusieurs édifices de BAnQ pour consulter des documents à caractère patrimonial. Le séjour de recherche à BAnQ doit être d’une durée minimale de 20 jours et d’une durée maximale de 120 jours. Le concours se termine le 1er mars 2018. Détails

 

Page 2 sur 8123...Last »