• RSS feed
  • Facebook
 
Archives des auteurs :

F. Bourgault

Appel de «Synergies Mexique»

La revue «Synergies Mexique», revue francophone internationale de sciences humaines et sociales du Groupe d’études et de recherches pour le français langue internationale (GERFLINT), lance un appel à contributions pour son numéro 7/2017. Les axes thématiques sont notamment la didactique du français, des langues-cultures et des littératures; la recherche en littératures française et francophone; les politiques linguistiques; les TIC appliquées à l’enseignement. Cet appel à contributions s’adresse notamment aux enseignants chercheurs étrangers qui travaillent sur la didactique des langues, sciences humaines et sociales au Mexique. Délai d’envoi des propositions: 1er août 2017.

«Transposer la France»

Si la majorité de ces nouveaux-venus choisit de s’établir en terre francophone, souvent à Montréal, bon nombre d’entre eux s’installent dans l’Ouest, sur les vastes terres agricoles de la Prairie. Et si on compte parmi eux un contingent important de religieux, chassés par les politiques anticléricales adoptées par la République française à partir de 1880, contingent qui allait profondément influencer le système d’éducation au Québec, ces Français se font aussi cultivateurs et ouvriers, enseignants, comédiens et chercheurs d’or. Pourquoi et comment ces Français prennent-ils la route du Canada ? Où s’établissent-ils et comment s’intègrent-ils à la société canadienne ? Telles sont les grandes questions soulevées dans cet ouvrage.

Le livre s’ouvre sur une présentation d’ensemble de la migration française vers le Canada, de ses effectifs et de ses rythmes, mais aussi des facteurs qui l’ont façonnée. Il est suivi d’un chapitre où ce mouvement migratoire est vu de France. Pourquoi et dans quel contexte les Français partent-ils pour le Canada ? D’où viennent-ils ? Qui les recrute, avec quels arguments ? Quelle attitude adoptent les autorités françaises à leur égard ? Viennent ensuite cinq chapitres traitant de chacune des composantes régionales du pays : les deux premiers concernent le Québec; un chapitre complet est consacré à Montréal, où s’implante et se développe la communauté française la plus nombreuse et la mieux organisée; le chapitre 4 traite de la présence française dans le reste de la province, un sujet encore mal connu; le cinquième chapitre étudie le cas particulier de l’Ontario; le chapitre 6 traite des trois provinces de la Prairie, où se dirigent une bonne moitié des immigrants français au tournant du XXe siècle; le dernier chapitre couvre les deux extrémités du pays, les provinces maritimes à l’est, la Colombie-Britannique et le Yukon à l’ouest.

AVIS DE CONVOCATION

21e ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE

Lundi 8 mai 2017 – 18 h 15, Centre de recherches interdisciplinaires en études montréalaises CRIEM, Université McGill, 3438, rue McTavish, Montréal

Vous êtes convoqués à l’assemblée générale annuelle des membres de l’Association internationale des études québécoises. Cette assemblée se tiendra le lundi 8 mai 2017, au Centre de recherches interdisciplinaires en études montréalaises CRIEM, Université McGill, 3438, rue McTavish, à Montréal.

À l’issue de notre assemblée, une soirée hommage nous permettra de partager ensemble les meilleurs souvenirs des 20 ans de notre Association grâce à la présentation que nous offrira Robert Laliberté, ancien directeur général. Un cocktail dînatoire suivra.

Vous pouvez nous confirmer votre participation ou nous transmettre votre procuration par courrier électronique (accueil@aieq.qc.ca) avant le 3 mai 2017.

Par ailleurs, cette année l’Université McGill est l’hôte du 85congrès de l’Acfas. Dans le cadre des activités liées au 20anniversaire de notre Association, nous organisons un colloque international sur le thème « Le Québec : modèles de savoirs, modèles de société » (no 637). Ce colloque se déroulera le lundi 8 mai à l’Université McGill. Tous les participants à l’Acfas sont invités à se joindre à nous.

Au plaisir de vous rencontrer à Montréal le lundi 8 mai !

 

«Les églises, lieux cultuels ou culturels?»

Dans le cadre de la programmation annuelle 2016-2017 des conférences midi organisées par la Chaire Fernand-Dumont sur la Culture, nous sommes heureux de vous inviter à la cinquième conférence-midi qui se tiendra le 26 avril 2017 à l’INRS – Montréal et sera transmise par visio-conférence à l’INRS – Québec.

La décroissance marquée de la pratique religieuse chez les Québécois pose une question aux carrefours de plusieurs disciplines : quel futur pour les églises qui jalonnent le paysage québécois ? Que deviennent et que deviendront ces bâtiments religieux ponctuant les quartiers des centres urbains ? Une des solutions envisagées consiste à transformer ces lieux de culte en lieux culturels, par exemple en bibliothèque ou en théâtre. Cette option permet de réactiver la fonction culturelle de bâtiments qui sont partie prenante de l’histoire et du patrimoine québécois. Or, quels sont les enjeux et les défis d’une telle revitalisation culturelle ? Toutes les églises se prêtent-elles à une telle transformation ? Comment penser cette question au plan des politiques patrimoniales, artistiques et territoriales ?

C’est à un rare débat sur la transformation des églises en lieux culturels que nous convions les étudiants, chercheurs et observateurs. Trois intervenants et spécialistes de la question éclaireront cette problématique : Gérald St-Georges (Directeur général, Théâtre Paradoxe, une ancienne église recyclée en lieu culturel), Samuel Mathieu (chercheur, Institut du patrimoine, UQAM, spécialiste de la revalorisation du patrimoine religieux) et Élizabeth Sabourin (Agente de recherche, Ville de Montréal, responsable du projet de relocalisation de la Bibliothèque / Maison de la culture du Plateau-Mont-Royal). L’échange sera animé par Martin Tétu (chargé de cours et doctorant en sociologie, UQAM).

Cet événement est ouvert à tous, SVP confirmez votre présence à Hela Zahar (hela.zahar@ucs.inrs.ca).

Pour toute information : www.chairefernanddumont.ucs.inrs.ca

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube des conférences-midi : https://www.youtube.com/channel/UCWorYEp-8fDyzfzc5tlGoHg
26 avril 2017 / 12 H 30 à 14 H / SALLES : 2109 (MTL) / 4412 (QC – EN VISIO-CONFÉRENCE)

 

Exposition

Refus, dissidence et renouveau : une incursion dans la médiathèque littéraire de Gaëtan Dostie

L’exposition sera présentée à la bibliothèque du Collège Montmorency du 3 au 27 avril 2017.  Bibliothèque du Collège Montmorency | local C-2624 475, boulevard de l’Avenir, Laval (Québec)  H7N 5H9

Campagne de financement

Après la perte de leurs locaux sur la rue de la Montagne, la Médiathèque littéraire Gaëtan Dostie et La Passe renaîtront de leurs cendres dans un lieu à la valeur patrimoniale exceptionnelle: l’Église Saint-Enfant-Jésus du Mile-End, au coin des rues Saint-Laurent et Saint-Joseph, au coeur du Plateau Mont-Royal. Pour le moment cependant, les oeuvres devront être entreposées alors que se poursuivent les discussions pour l’ouverture d’espaces d’exposition. Une campagne de financement a été lancée pour payer les frais d’emménagement. Nous avons aussi besoin de bénévoles pour l’installation et le déménagement. N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des disponibilités.

Prix Gabrielle-Roy

Frédéric Rondeau, membre associé du CRILCQ, est finaliste au Prix Gabrielle-Roy pour son essai Le manque en partage. La poésie de Michel Beaulieu et Gilbert Langevin, publié aux Presses de l’Université de Montréal, dans la collection «Nouvelles études québécoises».
Toutes nos félicitations !

« Dictionnaire des intellectuels »

Le lancement du Dictionnaire des intellectuel.les au Québec, sous la direction de Yvan Lamonde, Marie-Andrée Bergeron, Michel Lacroix (CRILCQ à l’UQAM) et Jonathan Livernois (CRILCQ – U. Laval) aura lieu le mardi 25 avril 2017, à 19 h, à la Librairie Le port de tête, 262, avenue du Mont-Royal Est.

Une discussion, animée par Anne Caumartin (CRLCQ – U. Laval), réunira Jacques Pelletier, Monique LaRue et Julien Lefort-Favreau.

Association internationale des professeurs de français en Inde.

L’AIEQ en Inde

Les études québécoises à l’honneur au congrès international de l’Association indienne des professeurs de français (AITF) à Shimla, en Inde

C’est sous le thème Études québécoises en Inde et à l’étranger que s’est tenu à Shimla, en Inde, le VIIIe Congrès international de l’AITF, du 29 au 31 mars. Organisé en collaboration avec l’Himachal Pradesh University et l’Association internationale des études québécoises, ce congrès figure parmi les activités marquantes du 20e anniversaire de l’AIEQ. Louis Jolicoeur, professeur au Département de langues, linguistique et traduction à l’Université Laval, Mathieu Boisvert, directeur du Centre d’études et de recherches sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora à l’Université du Québec à Montréal et Camille Néron, doctorante en études françaises à l’Université de Sherbrooke, étaient parmi les conférenciers à ce congrès. Par l’entremise de son programme de tournée d’auteur, l’AIEQ a également permis la présence des poètes québécoises Carole David et Judy Quinn ainsi que du romancier, essayiste et poète François Hébert. Par ailleurs, Lucia Flores, enseignante à l’École de langues de l’Université Laval, a animé un atelier sur l’outil pédagogique numérique « Le Québec, connais-tu ? » L’AIEQ félicite tous les conférenciers présents à Shimla et plus particulièrement les quelque vingt doctorants qui ont présenté leurs travaux. Ils incarnent une belle relève pour les études québécoises !

Nous tenons aussi à remercier chaleureusement le président de l’AITF, le professeur K. Madanagobalane et la Dr. NC. Mirakamal, de l’Université de Madras ainsi que toute l’équipe pour leur engagement exceptionnel en faveur du rayonnement des études québécoises en Inde.

À l’ouverture du congrès, la directrice générale de l’AIEQ, Chantal Houdet a reçu, au nom de l’AIEQ, le Prix de l’AITF 2017 qui récompense les efforts déployés pour la promotion des études québécoises en Inde.

Table ronde de l'AIEQ au SILQ 2017

L’AIEQ au SILQ!

L’AIEQ au Salon international du livre de Québec : un franc succès!
Pour une deuxième année consécutive et, plus particulièrement, afin de souligner son 20e anniversaire de fondation, l’AIEQ a organisé une table ronde au Salon international du livre de Québec, le 7 avril dernier. Le thème choisi était : La littérature québécoise dans le monde : 20 ans de traduction.

Beatriz Hausner, vice-présidente de l’Association des traductrices et traducteurs du Canada, animait cette table ronde qui a réuni les auteurs Catherine Mavrikakis, Kim Thuy et Larry Tremblay ainsi que Françoise Sule, membre du comité exécutif de l’AIEQ et professeure à l’Université de Stockholm.

Les échanges ont porté sur les défis, pour les traducteurs, de rendre fidèlement les mots, voire les émotions, exprimées par les auteurs dans leurs textes. Afin d’illustrer ce propos, Françoise Sule a proposé un exercice de « traduction » à partir d’une tradition suédoise qui consiste à décorer de plumes de couleur des branches de feuillus afin d’accélérer la venue du printemps! Les auteurs se sont admirablement bien prêtés à cet exercice d’échange culturel, devant un auditoire nombreux et très attentif!

Page 2 sur 14123...Last »