• RSS feed
  • Facebook
 

Nouvelles


« Que devient la littérature québécoise? »

Que devient la littérature narrative québécoise depuis 1990 ? Les repères qui en circonscrivaient tant bien que mal les contours après la Révolution tranquille (intimisme, féminisme, migrance, américanité, etc.) résistent-ils encore en cette période qu’on tend d’abord à définir comme « contemporaine » ? C’est à ce type d’interrogations et d’autres encore que tentent de répondre les textes rassemblés dans cet ouvrage publié chez Nota Bene. Plusieurs membres de l’AIEQ ont collaboré à cet ouvrage : René Audet, Jean-François Chassey, Robert Dion, Lise Gauvin, Louis-Daniel Godin-Ouimet, Marie-Pascale Huglo, Petr Kylousek, Vincent Lambert, Carmen Mata Barreiro, Ursula Mathis-Moser, Andrée Mercier, Élisabeth Nardout-Lafarge, Céline Philippe et Myriam Suchet.

 «Que devient la littérature québécoise ? Formes et enjeux des pratiques narratives depuis 1990 », sous la direction de Robert Dion et Andrée Mercier